Présentation de mon parcours

parcours

Ce fut une longue expédition sur un chemin de terre battue, de trous, de bosses, de racines et j'en passes. A chaque instant je trébuchais, je m’encoublais, me tordais les pieds. En croyant voir le départ d’une nouvelle route je tombais dans une mare d’eau trouble et sombre.

Sachant nager je m’apprêtais à faire la traversée, quand tout à coup je me rendais compte que je portais un lourd fardeau. ( Essayez de nager avec un fardeau sur les épaules, pas facile je vous l’assure ! ). Plus j’essayais de garder la tête hors de l’eau, plus le poids de mon fardeau m’entrainais vers les profondeurs. Et moi, sans force, je me laissais aspirer comme un aimant. Sans plus pouvoir me contrôler, je me laissais happer dans ce tourbillon sans fin, les yeux mis clos.

Quand soudainement, je me suis sentie retenue par quelqu’un ou quelque chose qui m’a attrapée. Je dirais une présence…! Une présence invisible, mais qui est bien là…

Cette présence m’a aidée à couper les attaches de mon fardeau, pour m’en libérer. Puis m’a aidée à nager vers la surface avec le peu de force qu’il me restait. Et jours après jours elle m’a aidée à vider l’eau de mes poumons, m’a offert un bon lit pour me reposer de cette longue traversée dans l’alcool. Et à ma stupéfaction à mon réveil la porte de la cage dans laquelle je m’étais enfermée s’est ouverte.

Les yeux écarquillés je pris mon élan et m’envolais vers un ciel bleu illuminé par un soleil radieux. Je battais des ailes le plus vite et le plus fort que je pouvais, pas trop car cela fatigue ! Je volais en regardant cette nouvelle vie tout autour de moi. Où pourrais-je me poser pour mieux contempler cet univers presque inconnu à mes yeux ? Je décidais de m’installer sur une branche qui ployait légèrement sous mon poids. Les rayons du soleil me prodiguaient une chaleur réconfortante.

J’ouvris grand mes yeux pour mieux contempler la beauté du paysage, écouter le silence, le chant de la nature. Et sans me rendre compte je me mis à chanter à tue-tête, comme petite sur le balcon de mes parents, à me décrocher les poumons.

Épuisée par une journée bien remplie je somnolais un moment, repris des forces et regardais dans quelle direction allait mon nouveau chemin. Pas celui d’hier, celui qui s’ouvrait aujourd’hui devant moi. C’est un chemin bordé de dentelles, de cadeaux, de couleurs, de petites portes, de petites galeries secrètes. Un chemin embellit de magnifiques brillants.

Aujourd’hui je parcours ce nouveau chemin avec une bienveillance accompagnée de cette merveilleuse présence qui m’a aidée à m’extraire des eaux boueuse de l’alcoolisme.

Et comme dit le proverbe: petit à petit Claudine ( Cassis Julie ) fait son chemin.

musique spirituelle

Album Record

Prière de la sérénité 1
Album Record

Prière de la sérénité 2